La baisse des températures nous incite à se mettre aux fourneaux pour préparer des soupes maison.
C’est le moment d’oser la découverte de légumes oubliés et de tester des combinaisons insolites! 
 

Une méthode simple

Je vous propose une petite méthode simple pour : 
  • Créer des soupes nutritionnellement riches en macro-nutriments, notamment en glucides « lents » à index glycémique raisonnable
  • Garantir un apport en micro-nutriments : vitamines, minéraux, anti-oxydants
  • Varier toujours et encore les goûts et les saveurs
  • Utiliser votre curiosité à la découverte de légumes moins connus
  • Développer votre créativité en cuisine
  • Booster votre apport en fibres pour stimuler le système digestif et améliorer votre microbiote

Votre soupe = 1 + 2 + 3 + 4

Choisissez dans chaque catégorie un légume, puis associez-les pour créer votre soupe. 
 

1 = légume glucidique

  • Pomme de terre *
  • Patate douce *
  • Panais (mon coup de coeur, un goût unique, que je trouve légèrement citronné)
  • Manioc *
  • Lentilles *
  • Châtaigne *
  • Courge/potiron/citrouille
  • Courge Butternut *
  • Celeri
  • Navet
  • Topinambour *

2 = légume coloré

  • Carotte
  • Tomate
  • Champignon *
  • Betterave *

3 = légume vert

  • Chou-fleur *
  • Chou *
  • Blette
  • Brocoli
  • Fenouil *
  • Cresson
  • Epinard *
  • Oseille
  • Poireau *
  • Courgette *
  • Feuilles de carotte, de betterave, de panais….

4 = Condiments – herbes – épices

  • Ail*, échalote*, oignon*
  • Thym, persil, romarin, laurier…
  • Curry* , curcuma, gingembre, coriandre, clou girofle, cumin* …

* A exclure pour les personnes en AIP strict

* A exclure pour les personnes sensibles aux FODMAPS

* En faible quantité pour les personnes sensibles aux FODMAPS

Autres ajouts possibles

Mes listes ne sont bien sûr par exhaustives, n’hésitez pas à me suggérer d’autres légumes….voire des fruits – pour faire une soupe sucrée-salée. 

Il est également possible d’ajouter du bouillon maison, que vous auriez par exemple fait pour un autre plat. Il existe également des « fonds de volaille » surgelés sans additifs. Cependant, fuyez les bouillons industriels tout prêts, ils ont une liste impressionnante d’additifs et ont des sucres cachés. 

En fonction des envies et des goûts, notamment pour les enfants, sportifs et personnes âgées, il est également possible d’ajouter au moment de servir : 

  • un morceau de beurre
  • une cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du fromage rapé
  • des croûtons
  • des algues
  • des noix, amandes, noisettes concassées

La soupe à agrémenter d’un apport en protéines

Reste à choisir une portion de protéine

  • Viande blanche
  • Viande rouge
  • Jambon
  • Poisson
  • Poisson gras pour les oméga 3 (saumon, truite, maquereau, sardine, anchois)
  • Oeufs sous toutes ses formes

et le repas sera complet. Il est même possible d’ajouter la protéine dans la soupe directement. 

La satiété

La soupe procure une sensation de satiété et de rassasiement. Elle réconforte. C’est pour cela qu’elle est intéressante le soir, lorsque la faim physique s’entremêle avec la faim émotionnelle et la fatigue

Elle apporte également des glucides « lents », qui permettront de bien dormir

Quels ustensiles pour la soupe? 

  • Une grande casserole / faitout ou un auto-cuiseur
  • Un mixer à grand pied

Alternativement, il existe maintenant des « machines à soupe » qui cuisent, moulinent et gardent au chaud. Egalement, certaines « robots » proposent d’option soupe. 

Ma combinaison préférée ! 

Panais + Carotte + Poireau + algues séchées (Nori ou Wakame)

Il ne me reste qu’à vous souhaitez une grande créativité pour vos soupes.  Savourons au présent ! 

N’hésitez pas à poster un commentaire sur vos expériences !