Préfères-tu regarder ta nourriture plutôt que tes émotions?

Autopsier sa nourriture plutôt que ses émotions, cette phrase, je la tiens d’une cliente en accompagnement sur le programme Food&Body@Peace.

Elle a eu cette prise de conscience libératrice :

« Je préfère autopsier ma nourriture plutôt que mes émotions »

Super-expertes en nutrition

Aujourd’hui, nous sommes toutes des diététiciennes en puissance, avec l’aide précieuse du Nutriscore et de Yuka. Rien ne nous échappe : gramages, calories, macro-nutriments, micro-nutriments, bons et mauvais lipides, antioxydants, fibres solubles et insolubles, aliments probiotiques, super-aliments, aliments miracles …

Nous sommes au top dans la connaissance de notre assiette. Cette dissection – ce que ma cliente appelle autopsie – est devenue un automatisme, un réflex.

Mes clientes sont d’ailleurs toutes des super-expertes en nutrition, à force de recherches, de lectures, de stages et de régimes de toute nature. Elles veulent tout connaître, tout maîtriser.

Mé-connaissance des émotions

ET POURTANT, elles ont un gros souci alimentaire : elles perdent le contrôle. Elles craquent. Elles se laissent aller.

Alors elles se disent qu’il faut poursuivre la recherche de l’alimentation qui leur conviendra parfaitement. Et elles re-perdent le contrôle. Le cercle vicieux ne s’arrête plus.

Je leur explique alors que la clé, la vraie, dans le comportement alimentaire, c’est les émotions. Et là, dès que nous abordons la partie émotionnelle, c’est la page blanche. Le trou, le blanc. Quelle difficulté à parler des émotions, à les nommer, à les ressentir, à les accueillir !

La super-connaissance alimentaire cache en fait (compense ?) une grande mé-connaissance émotionnelle.

Aller à la rencontre de ses émotions, la clé du comportement alimentaire

Ainsi, avec mes clientes ayant des problèmes de comportement alimentaire, nous travaillons en profondeur la connaissance de leurs émotions, en. :

✔️ Se re-connectant au corps pour ressentir les émotions, leurs nuances, leurs intensités, plutôt que de les ignorer ou les fuir.

✔️ S’autorisant à prendre de la distance avec des croyances qui nourrissent incroyablement la culpabilité et la honte de soi.

✔️ Respectant ses émotions comme des indicateurs précieux pour mieux se comprendre et mieux apprivoiser son comportement alimentaire.

Ainsi, aller à la rencontre de ses émotions permet de réguler naturellement et confortablement son comportement alimentaire, sans avoir recours à des solutions extérieures imposées au corps et au coeur.