La réponse au « Pourquoi manger en Pleine Conscience » pourrait être  : pour apaiser, pacifier une relation tendue, fluctuante, stressante, complexe face la nourriture.

Une relation unique et parfois complexe à la nourriture, reflet d’un parcours de vie

Au fur et à mesure du temps et de nos expériences de vie, de notre éducation et de nos relations sociales, nous avons développé une relation particulière à la nourriture. Une relation différente de celle que nous avions lorsque nous étions bébé ou même enfant. Un bébé est l’exemple parfait de l’être humain qui mange en fonction de sa faim et de sa satiété. Or nous avons grandi, grossi, muri – et cette relation à l’alimentation est devenue éminemment personnelle et différente d’une personne à une autre.
D’ailleurs, vous êtes-vous déjà interrogé sur votre relation à la nourriture?
Quels sont les “symptômes” de votre relation à la nourriture : gourmandise ou grignotage, restriction et régimes à répétition? Craquage pour du sucré, yo-yo du poids, surpoids ?  Maigreur excessive? Vous avez des pensées obsédantes et vous n’arrêtez pas de penser à la “bouffe »? Malgré nous, une part importante de nos vies est consacrée à se « soucier » de ce que nous mangeons, notamment parce que nous sommes amenés à prendre environ 200 décisions par jour liées à la nourriture.

Nos émotions sont les principaux moteurs de notre relation à la nourriture

Et quels sont les “moteurs » de ces “symptômes »? Stress, souffrance, manque de sens, ennui, angoisses ? ou au contraire, envie de célébrer, besoin de se faire plaisir, de s’apaiser?
Mangeons-nous en prêtant une pleine attention au moment présent?
La plupart du temps, nous mangeons en “pilote automatique”, sans véritablement porter attention ni à ce que nous mangeons, ni à ce que nous ressentons. Nous sommes happés par une discussion, la télé, les réseaux sociaux, nos pensées….et nous mangeons comme un réflexe, sans se rendre vraiment compte. Nous mangeons sans véritablement savourer. Nous mangeons trop….et avons envie de continuer. Après la phase de “pilote automatique”, vient la culpabilité, le dénigrement de soi, le jugement de soi-même : je n’ai pas de volonté, j’ai craqué, je n’y arriverais jamais. Et le cercle vicieux continue, car il faudra bien s’apaiser par un petit réconfort alimentaire après toute cette culpabilité et cette frustration.

Le cercle vertueux de Mange en Pleine Conscience: privilégier la qualité sur la quantité

Manger en Pleine Conscience, c’est porter son attention, pleinement et profondément sur le moment présent. C’est savourer le moment présent, prendre du plaisir à s’alimenter. En conséquence, l’un des bienfaits, c’est de privilégier la qualité sur la quantité.
S’alimenter en Pleine Conscience permet, au travers d’exercices concrets (méditations guidées), de prendre conscience de la nature profonde de sa relation à la nourriture. C’est quitter le “pilote automatique” pour voir réellement ce qu’il en est, comme un vieux film en arrêt sur image. Cette prise de conscience progressive, sans jugement ni auto-critique, va permettre d’identifier les sensations physiques, émotions et pensées qui nourrissent le “pilote automatique”, puis de le quitter.

Faire de vrais choix, pour soi-même, c’est recouvrer sa liberté

Quitter le “pilote automatique” permet de faire des choix. Et faire des choix, c’est recouvrer sa liberté. C’est définir pour soi-même une nouvelle relation à la nourriture, sans luttes incessantes, sans pression. C’est faire la paix avec la nourriture et lui redonner sa vraie fonction : nourrir notre faim physique et nous procurer du plaisir.
Bienvenue dans la révolution du Mindful Eating! Prêt à rentrer dans le concret et à démarrer?