Pourquoi je te parle de perfectionnisme…

 

C’est vrai que depuis 5 ans, je me suis spécialisée sur le comportement alimentaire. Il y a 3 ans, j’ai compris avec mes patients que l’alimentation intuitive, sensorielle et consciente n’était suffisante pour apaiser les troubles alimentaires sur le très long-terme : un travail sur l’image corporelle doit absolument être associée, comme « ciment » du comportement alimentaire.

En parallèle, j’ai toujours travaillé avec des patients souffrant comme moi de maladies auto-immunes.

Je me demandais quel était le point commun entre les troubles alimentaires, les troubles de l’image corporelle et les maladies auto-immunes. Car si, j’avais l’intuition qu’il y avait un terrain commun, mais lequel ?

Puis, à mon grand étonnement, j’ai eu plusieurs demandes de suivi pour des personnes atteintes de cancer – sans en faire aucune « promotion ». J’ai accepté, car j’avais la conviction de pouvoir aider et apaiser (car j’ai aussi cette expertise particulière car j’ai travaillé à Gustave Roussy en oncologie).

Je me retrouve donc avec troubles alimentaires, image corporelle, maladies auto-immunes et cancer. Pour ne rien te cacher, j’ai épuisé quelques coaches pour m’aider à trouver le dénominateur commun.

Cette réponse, que je cherchais mentalement, m’est en fait venu de mon propre corps – elle est arrivée en Juin, cette année, au cours d’une méditation RAINS.

CQFD

Il me restait à confirmer cognitivement ce fameux « perfectionnisme ». Ce fut rapide, car c’est une thématique très importante que j’abordais déjà avec tous mes patients…

Tout était là mais je ne le voyais pas !

Je confirme le tout en épluchant les études scientifiques liant le perfectionnisme … au maladies auto-immunes et au cancer du sein, entre autres. Tous les symptômes que je traite sont bien en liens multifactoriels avec le perfectionnisme … et les patients et clients sont perfectionnistes, parfois auto-reconnus ou cachés.

Bien sûr, le perfectionnisme n’est qu’une clé dans l’apaisement des symptômes …. C’est cependant UNE CLE DE VOUTE.

Le perfectionnisme soutien un édifice de dureté, d’exigences infinies, d’injonctions maltraitantes.

Ce perfectionnisme, il n’est pas juste, car il enferme, il paralyse, il emprisonne un personne qui naturellement aurait/avait tendance à briller.

Voilà pourquoi je viens te parler de perfectionnisme : 

  1. Parce que le perfectionnisme a un impact corporel fort sous forme de symptômes plus ou moins graves
  2. Parce que tous les patients et clients depuis 5 ans sont des perfectionnistes (avoués ou cachés)
  3. Parce que j’ai moi-même fait un profond travail vers la rémission de mon perfectionnisme pour oser t’en parler authentiquement aujourd’hui.

>> Oseras-tu regarder ton perfectionnisme pour en comprendre les contours et le lâcher pour entrer dans ton authenticité ?

Ce chemin, c’est la feuille de route que je te propose dans mon programme ★ Perfect’You

 

 

 

Crédit photo : erol-ahmed-aIYFR0vbADk-unsplash