Pourquoi avons-nous du mal à maintenir une activité quotidienne de méditation ? Les causes peuvent être nombreuses, cependant je vous propose d’explorer 4 blocages courants. Ces blocages sont des pensées … alors considérons ces pensées pour ce qu’elles sont, pas plus pas moins, pour pouvoir s’en détacher et se donner l’autorisation de méditer régulièrement !

Blocage n°1 : Des a-priori sur la pratique de la méditation (même quand on pratique depuis longtemps). Essayez d’observer vos pensées quand vous pensez à la méditation. Avez-vous des phrases spécifiques qui vous viennent? Essayez de les écrire, sans les juger. N’oubliez pas que la méditation de pleine conscience est une pratique laïque et thérapeutique.

Blocage n°2 : Un trop plein quotidien, le manque de temps : essayez de vous poser sans jugement en vous demandant à quel moment serait le plus simple pour vous. Quelle priorité y mettez-vous? Pourquoi?

Blocage n°3 : Une peur (parfois légitime) d’aller s’auto-observer. Qu’avez-vous peur d’y trouver? Des émotions difficiles? Du vide? De la désorganisation? De la faiblesse (voir n°4 ci-dessous)

Blocage n°4 : L’angoisse de performance : peur de mal méditer, de ne pas faire comme il faut .. Rappelez-vous que la méditation n’a pas d’objectif. C’est juste accueillir ce qui est sur le moment présent. Pas de progrès à attendre, pas de lieu où aller, pas d’objectif. Juste un moment avec vous-même.