L’erreur la plus fréquente avec AIP

 

L’AIP est une variante de l’alimentation dite « Paléo » et une nouvelle manière de concevoir son corps et sa vie.

L’AIP implique un ajustement alimentaire, certes. Mais plus que cela, il s’agit d’une ré-évaluation de tout ce qui constitue notre vie moderne : nos aliments, nos habitudes, et l’ensemble de nos comportements qui pourraient contribuer non pas à notre santé, mais à notre mal-être.
Et il y en a !

Rares sont les personnes qui tombent gravement malade du jour au lendemain. Au contraire : pour la majorité des personnes atteintes d’une maladie auto-immune, le déséquilibre entre les besoins corporels et la vie quotidienne déclenche un aggravation graduelle des symptômes.

Nous multiplions alors les visites médicales (sur des semaines, des mois, des années), errant de spécialiste en spécialiste. Enfin, pour les plus « chanceux » en tout cas, un diagnostic tombe.
Par la suite, les conseils à suivre sont trop souvent peu nombreux. Et pourtant, identifier l’organe dans mon corps qui mal-fonctionne, c’est une chose. Mais ma vraie question est comment procéder maintenant que nous l’avons identifié ?!
Parfois, un remède sous forme de médicament est offert. …une molécule magique qui permettra à notre organe en panne de mieux « tenir ». (Vous remarquerez, pourtant, que personne ne parle ici de réparer la panne.)
Nous prenons donc ces molécules, en retournant à nos vies d’avant. Et paf ! …après quelque temps : nous sommes confronté(e)s à de nouveaux symptômes… de nouveaux rendez-vous médicaux… et une autre maladie-auto-immune.
S’il est vrai qu’à force de taper sur un clou, on finira bien par l’enfoncer, il est aussi vrai que taper sans cesse sur un même clou (sans remarquer qu’il y a une résistance) aboutit généralement à ce que le clou se torde et devienne inutilisable.

Mais, arrêtons de nous taper dessus !

Si autant de nous en sommes là aujourd’hui, c’est parce qu’il existe une incompatibilité fondamentale entre les demandes et les habitudes du monde moderne… et notre génétique humaine.

L’AIP est une écoute active de la résistance corporelle au tapage du monde moderne. Mieux encore, c’est une tentative de rétablir un certain équilibre.

 

Ça t’intéresse?

Rejoins-nous du 18 au 24 juillet pour une semaine de retraite AIP : 7 jours de repas AIP cuisinés par Jan, des ateliers cuisine AIP animés par Jan, des ateliers bien-être et pleine conscience animés par moi, dans un cadre exceptionnel et reposant des Cévennes.

Inscris-toi sur ce lien et reçois le programme et tous les détails de la retraite.

 

coach-protocole-AIP