Est-ce que je mange pour combler une sensation de vide intérieur ?

Je me sens vide, donc je mange?

Lors de mes consultations, je suis toujours très attentive aux mots utilisés par les patient(e)s pour décrire leur maux (troubles du comportement alimentaire) et caractériser leurs sensations. La thématique du vide revient souvent :

« Je me sens vidée »

« Je me sens vide »

« Je ressens un grand vide en moi »

La plupart du temps, les personnes sont très étonnées lorsque je suggère un lien entre le besoin de nourriture pour se remplir et cette sensation de vide. Généralement, si elles sont prêtes à faire le parallèle, les idées s’enchainent alors très vite – même si le  constat n’est pas forcément réjouissant.

Je me sens vide, donc je mange.

Mais vide de quoi?

Il n’est ici pas à exclure que certaines personnes soient en déficit de nutriments et ont donc un besoin de nourriture alimentaire, mais je ne vais pas traiter ici cet aspect des choses (voir mon article sur les possibles origines des compulsions alimentaires).

On va alors travailler sur une pierre angulaire du programme de l’Alimentation Intuitive : Quels sont mes besoins pour apaiser ce vide?

Quels sont mes besoins?

Je vous présente ci-dessous une liste non-exhaustive des besoins que je repère le plus souvent. Les besoins sont éminemment différents d’une personne à l’autre, l’essentiel étant de repérer ce dont j’ai besoin “moi” :

Besoins de nourriture :

  • Emotionnelle
  • Intellectuelle
  • Sociale
  • Affective
  • Culturelle
  • Spirituelle
  • Besoin de création
  • Besoin de nature

Imaginons une personne qui grignote intensément au travail :

Il s’avère qu’elle s’ennuie au travail, et qu’elle travaille seule dans son bureau tout la journée. Cette personne est une personne joviale, expansive, à l’aise en société, qui aime rencontrer de nouvelles personnes. On peut donc percevoir que pendant ses 8 heures de travail, ses besoins de nourriture sociale, affective, émotionnelle ne sont absolument pas assouvis. Peut-être arrivera-t’elle à compenser en partie en dehors du travail, mais le sentiment de vide, d’ennui, de manque d’interaction voire le sentiment d’inutilité seront le moteur du besoin de “remplissage” pendant les heures de travail.

La vraie question est donc :

De quoi ai-je besoin, profondément, intensément en moi?

Le travail de recherche de ses besoins profonds n’est pas aisé, mais il en vaut la peine, même si l’abattement peut parfois faire surface.

Alors comment manger moins quand on se sent vide?

Comment manger moins?

Il y a une palette d’outils et d’exercices que l’on peut s’approprier au travers de l’alimentation intuitive et de pleine conscience.

L’idée est de se remplir de :

  • Plaisir en mangeant un aliment de réconfort en pleine conscience
  • Amour en pratiquant la bienveillance et surtout la compassion envers soi-même (l’auto-compassion)
  • Sens, en imaginant de nouveaux projets personnels
  • Soi-même, en prenant conscience de ses valeurs, ses qualités, ses compétences
  • Vivant, en étant plus en contact avec la nature
  • Amitiés, en s’entourant de peu mais de vrais amis
  • Sécurité et de protection, en demandant de l’aide de l’entourage, de professionnels, …

« Pourquoi je mange trop » se transforme donc progressivement en « Quel vide je comble par la nourriture », puis, « Quels sont mes besoins réels pour nourrir mon sentiment de vide ».

Cela nous emmène bien loin de la valeur nutritionnelle des aliments…

Un simple comportement de grignotage peut donc nous emmener bien loin de la discussion sur la valeur nutritive de la barre de céréales du distributeur automatique…

C’est pour cela que j’ai choisi dans ma pratique la nutrition comportementale, car le « comment je pense » est tout aussi important que « ce que je mange ». 

Alors, est-ce que je mange pour combler un vide intérieur? 

C’est possible, et ce n’est pas une fatalité. L’alimentation intuitive et de pleine conscience nous apporte des outils pour « se remplir » autrement avec la nourriture, ou en comblant d’autres besoins. 

Sandrine Le Mazou

Sandrine Le Mazou

Diététicienne comportementale

Sandrine est passionnée par l'alimentation comportementale, et est spécialisée en alimentation intuitive et de pleine conscience. Elle-même anciennement concernée par une faim émotionnelle insatiable, elle a fait un chemin personnel pour apaiser sa relation à l'alimentation. Elle suit ses patients dans son cabinet à Lyon et dans toute la France grâce à la consultation en ligne.