2019 année du changement? Comment changer notre relation à l’alimentation?

Nul besoin de changement drastique ni de résolutions inatteignables. Voici 11 intentions à lire et relire, pour s’en imprégner et observer des petits changements tous les jours.

La mode des régimes restrictifs, c’est fini

Voilà, c’est dit. Les recherches scientifiques sont maintenant claires et nettes, notamment grâce à l’arrivée des neurosciences. Je vous réfère à l’excellent article de France Info : « pour maigrir, ce qui se passe dans la tête importe autant que ce qui est dans l’assiette ».

Il est donc tout aussi utile de prêter attention à « comment je mange » que « ce que je mange ».

Ecouter sa faim physique

Notre corps est parfaitement équipé pour savoir nous signaler quand manger. Des recherches relativement récentes ont mis à l’honneur la ghréline, hormone de la faim sécrétée notamment dans l’estomac. Mais sait-on encore écouter notre faim physique? Sait-on distinguer les différents signes de la faim dans notre corps?

Pourtant, notre poids serait parfaitement stable si nous écoutions nos signes de la faim et mangions en fonction de ceux-ci.

Alléger la charge mentale de la nourriture

La charge mentale de la nourriture et de l’alimentation est bien lourde. Certaines personnes disent que la charge mentale liée à la nourriture représente 70% de leur vie. La faute à qui? Essentiellement à la culpabilisation intensive de l’éducation, des médias, des réseaux sociaux.

Or, la cacophonie ambiante « faut manger ci, faut pas manger ça » fait de nous des humains perdus et ultra-coupables.

Et si on mangeait ce qui nous plait, en prenant de la distance avec notre flic alimentaire intérieur qui nous juge constamment?

Cesser de penser qu’il y a des bons et des mauvais aliments.

L’idée, c’est que l’on peut manger de tout, mais pas n’importe comment.

Selon moi, il y a des aliments nutritifs pour répondre à la faim physique.

Et aussi des aliments de réconfort pour répondre à la faim émotionnelle qui apparait sous forme de fringale, de grignotage, ou de quantité excessive de nourriture.

Faire confiance à ses sensations de satiété

La faim a son hormone, la ghréline. La satiété a son hormone, la leptine. Sauf en cas d’obésité, la leptine nous signale d’arrêter de manger. Mais y sommes-nous attentifs?

En parallèle, la satiété, c’est la disparition des sensations de faim. C’est le feu orange qui nous signale de s’arrêter de manger. Pourtant on ne s’arrête pas toujours au feu orange. On grille le feu, pour aller vers un remplissage à outrance de l’estomac, voire un trop plein douloureux.

Le plaisir est maximum sur les premières bouchées

Si vous avez fait l’exercice de dégustation d’un aliment de réconfort en pleine conscience ou en alimentation intuitive, vous avez remarqué que le plaisir est important sur les premières bouchées. Puis le plaisir décroît rapidement, s’arrête, voire un dégoût peut arriver. L’essentiel est dit : en mangeant lentement, avec ses 5 sens, en ne faisant rien d’autre que de manger, la fonction plaisir est vite remplie. Pas forcément besoin de continuer sur une tablette entière de chocolat ou la paquet entier de chips.

Aussi, j’adore la phrase de Thich Nhat Hanh :

Quel est le but du petit-déjeuner? Prendre des forces pour la journée? Non, le but du petit-déjeuner, c’est de prendre un petit déjeuner. 

Aller à la rencontre de ses émotions sans systématiquement les apaiser avec de la nourriture

Depuis l’enfance, nous avons enclenché le pilote automatique de l’apaisement des émotions par la nourriture. Ce n’est pas de notre faute. Ni celle de nos parents, qui ont cru bien faire d’ailleurs. Nous étions tristes, hop un bonbon. Nous avions une bonne nouvelle à célébrer, hop un gâteau.

En allant à la rencontre de nos émotions, en les accueillant et en les laissant « être », nous pouvons chercher d’autres moyens de les apaiser :

  • par des activités créatives et artistiques
  • avec des activités intellectuelles et de recherche
  • en développant des activités sociales et amicales
  • pour certains en faisant des activités spirituelles
  • par la rencontre et la recherche de la nature

Etre à l’écoute de son corps et le respecter

Nous sommes beaucoup plus « dans notre tête » que « dans notre corps ». Qu’avons-nous fait aujourd’hui pour prendre soin de notre corps?

Si votre corps indique que vous n’avez plus faim, pourquoi finir votre assiette?

C’est violent mais réel : votre corps n’est pas une poubelle.

Ce n’est pas non plus un outil dont on se sert quand on en a besoin.

Le corps c’est notre maison, nul autre ne le connait mieux que nous-même. Prenons-en soin. Respectons-le. 

Faire du sport pour le plaisir et non pas pour maigrir

Le sport est bon pour la santé. Continuer une activité physique sur la durée ne peut se faire qu’en y prenant du plaisir. Sinon on arrête. Et les bonnes résolutions deviennent un échec.

Alors, on ne fait pas du sport pour maigrir. On fait du sport parce que ça nous plait, parce que c’est bon pour la tête, parce que c’est bon pour la santé.

Prendre soin de sa santé

Prendre soin de sa santé, c’est être attentif aux signaux du corps.

C’est aussi se créer un réseau de soutien médical et paramédical autour de soi, tout en restant au centre des décisions et en restant l’acteur principal.

Docteurs, spécialistes, diététiciens, kinés, ostéos, psychologues, sophrologues, thérapeutes et instructeurs de pleine conscience sont là pour vous accompagner.

Booster l’estime de soi par de l’auto-compassion et de la bienveillance

La relation entre alimentation compliquée et estime de soi n’est pas anodine.

Faire taire son critique intérieur par de l’auto-compassion et de la bienveillance permet de gagner de la confiance et de l’estime de soi.

Alors, profitons de ce tournant d’année pour poser 11 intentions de changer notre relation à l’alimentation.

Ce texte est librement inspiré des principes de l’alimentation intuitive et de manger en pleine conscience

Vous cherchez des conseils pour apaiser votre rapport à l'alimentation?

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir GRATUITEMENT par e-mail 4 OUTILS PRECIEUX pour apaiser votre relation à l'alimentation. 

Merci de votre inscription et de votre confiance, vous allez recevoir les 4 outils précieux dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier vos spams)

Conférence gratuite : 7 étapes indispensables pour apaiser son alimentation désordonnée

Découvrez les 7 étapes indispensables qui vous permettront de mieux comprendre votre comportement alimentaire et de trouver des clés pour aller mieux. 

Merci pour votre intérêt ! Vous allez recevoir la conférence dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier les spams)

Recevez la fiche gratuite

Comment faire un repas en pleine conscience en 10 étapes

Merci pour votre intérêt ! Vous allez recevoir prochainement la fiche dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier les spams)

Module 0 de "Bienveillante avec moi-même" : Pourquoi c'est si difficile de s'aimer ? 5 pistes à explorer

Découvrez les 5 croyances qui nous empêchent d'être bienveillantes avec nous-même. 

Merci pour votre intérêt ! Vous allez recevoir la vidéo dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier les spams)

Recevez la fiche gratuite

Découvrez les 10 principes de l'Alimentation Intuitive

Merci pour votre intérêt ! Vous allez recevoir prochainement la fiche dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier les spams)

Recevez mon e-book gratuit "AIP est-il fait pour moi?"

Découvrez si AIP est réellement pour vous et si vous êtes fait(e) pour AIP ! 

Merci pour votre intérêt et votre confiance ! Vous allez recevoir l'e-book dans votre boîte e-mail (pensez à vérifier les spams)