Ce matin, peut-être vous êtes-vous pesé(e). Ou peut-être n’avez-vous pas bien vécu le chiffre fatidique de la balance? Et est-ce que votre pesée matinale a gâché votre bonne humeur?

Qui est donc cet ustensile présent dans presque chacun des foyers, qui fait la pluie et le beau temps sur notre moral?

ce_que_la_balance_ne_vous_a_pas_dit_ce_matin

La balance, ce n’est pas vous

Premièrement, non, la balance, ce n’est pas vous. La balance est un objet externe à votre intériorité, qui donne une information à un moment donné. Elle donne un chiffre brut, sans autre indices. Malheureusement, dans nos croyances et nos pensées, nous octroyons à la balance un pouvoir considérable. Et le chiffre de la balance donne du grain à moudre au gendarme alimentaire interne qui va ainsi renforcer son contrôle et ses prérogatives  :

Tu vois, t’arrive pas à suivre un régime, tu prends du poids ( = donc t’es nul(le)) …

Va falloir te reprendre en main sinon tu vas devenir encore plus moche …

♥ Exercice #1 : Observez votre gendarme alimentaire et ses commentaires sur le chiffre de la balance. 

 

La balance ne mesure pas votre valeur

Aussi, la balance ne mesure en aucun cas votre valeur : elle ne sait pas qui vous êtes, et ne connait pas vos qualités, vos compétences, votre singularité, votre énergie, vos projets.

Je me permets de citer ici le billet « Cinq choses que la balance ne mesure pas » de la nutritionniste Canadienne Karine Gravel :

La balance ne mesure pas et ne mesurera jamais la santé, l’intelligence, la beauté, la bienveillance et la curiosité. Je pourrais ajouter bien d’autres choses. La balance indique la force de la pesanteur. Point final.

♥ Exercice #2 : Listez sur un papier 5 de vos qualités personnelles

 

Ce que ne sait pas la balance

La balance ne sait rien de vous, de votre histoire, de votre historique de poids. De plus, elle n’a aucune idée de votre fameux « poids d’équilibre » (set-point* en anglais). Ce set-point est localisé dans notre hypothalamus, et agit comme un thermostat :

→ Si votre poids est en-dessous du set-point, vous aurez tendance à prendre du poids jusqu’à atteindre ce fameux set-point.

→ Si votre poids est au-dessus du set-point, vous aurez tendance à perdre du poids jusqu’au set-point.

Et ce, indépendamment de vos efforts alimentaires ou sportifs !

Mais alors, comment connaître son set-point? Si vous n’avez jamais fait de régime restrictif et que vous poids est relativement stable, alors votre set-point est probablement votre poids actuel. Si au contraire vous avez navigué au rythme des régimes à la mode et que votre poids a fait le yo-yo au cours des ans, c’est plus compliqué à déterminer. Ainsi, seule votre expérience et vos observations de vous-même vous permettront d’évaluer plus ou moins votre poids d’équilibre.

♥ Exercice #3 : Dessinez votre historique de poids en positionnant les différents régimes

 

Les facteurs intérieurs qu’ignorent la balance

Pourtant, au-delà du poids d’équilibre, de nombreux facteurs peuvent influencer le chiffre de la balance de ce matin. En voici quelques uns :

  • Votre qualité de sommeil
  • Votre niveau de stress
  • La météo intérieure de vos émotions
  • La rétention d’eau
  • Le cycle hormonal, notamment pour les femmes
  • Le facteur inflammatoire, pour ceux qui sont en maladie chronique ou auto-immune

♥ Exercice #4 : Dessinez un arbre avec sur chaque branche une difficulté intérieure qui vous est propre et que ne connait pas votre balance

 

Le remède efficace : l’auto-compassion

Réellement, à chaque jour suffit sa peine. Ne faites pas vôtres des préoccupations futures, ni des échecs ou difficultés passées. Aussi, essayez de vous positionner sur le moment présent pour vous octroyer quelques phrases d’auto-compassion :

  • « Puis-je exprimer de la bonté envers moi-même »
  • « Puis-je apprendre à m’accepter comme je suis »
  • « Puis-je être patient avec moi-même »
  • « Puis-je me pardonner »
  • « Puis-je lâcher prise de toutes mes attentes sur mon poids »

♥ Exercice #5 : Créez quelques phrases d’auto-compassion qui ont une résonance particulière pour vous

 

L’acceptation de soi-même

En conclusion, voici ce que la balance ne vous a pas dit ce matin  : elle a oublié de vous dire qu’elle n’était pas vous et qu’elle ne vous représentait pas. Elle n’a aucune idée de qui vous êtes et de votre valeur. Elle ne connait pas votre poids d’équilibre, ni votre état de santé. De plus, elle ignore votre état émotionnel intérieur.

Pour finir, un dernier petit mot sur l’acceptation du poids (qui fera l’objet d’un autre article sur le blog) : accepter son poids, c’est prendre conscience de toutes les composantes du poids donc nous venons de parler. Surtout, accepter son poids ce n’est pas être fataliste vis-à-vis de son poids. Ainsi, nous observons avec l’alimentation en pleine conscience et en alimentation intuitive que la perte de poids n’intervient qu’après l’acceptation de son corps, de son poids, de soi-même. Et pour le long-terme.

 

 1990 Dec;4(15):3310-8, Role of set-point theory in regulation of body weight.